GeNeuro et Servier annoncent la mise en place de l’étude clinique ANGEL-MS dans la sclérose en plaques

L’étude d’extension ANGEL-MS offrira aux 260 patients de l’étude en cours de
Phase IIb, CHANGE-MS, la possibilité de poursuivre leur traitement pendant deux
années supplémentaires et permettra d’apporter des données additionnelles
d’efficacité et de tolérance.
Geneuro (Suisse) et Servier (France), le 7 Décembre 2016 : GeNeuro (Euronext Paris :
CH0308403085 – GNRO), société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements
contre les maladies auto-immunes, en particulier la sclérose en plaques (SEP), et Servier,
laboratoire pharmaceutique international indépendant, annoncent la mise en place de l’étude
ANGEL-MS, étude de suivi à long terme de patients atteints de SEP traités avec l’anticorps
monoclonal GNbAC1.
GNbAC1, développé par GeNeuro, est le premier candidat médicament ciblant directement une
cause potentielle de la SEP. Il s’agit d’un anticorps monoclonal visant à neutraliser MSRV-Env,
une protéine toxique pouvant être liée aux composantes inflammatoires et neurodégénératives
de la maladie.
Pour obtenir des données à long terme sur ce nouveau traitement, en particulier, sa tolérance, la
durabilité de son effet et la qualité de vie des patients, GeNeuro et Servier ont souhaité mettre en
place l’étude ANGEL-MS “Assessing the HERV-W Env ANtagonist GNbAC1 for Evaluation in an
open label Longterm Safety Study in patient with Multiple Sclerosis” qui fera suite à l’étude
CHANGE-MS actuellement en cours. L’étude ANGEL-MS permettra d’offrir aux patients la
possibilité de continuer leur traitement. Cette étude est prévue pour une durée de 2 ans et
débutera en avril 2017, quand le premier patient inclus dans CHANGE-MS aura terminé les
12 mois de cette première étude. GeNeuro en est le promoteur, et tout comme CHANGE-MS,
l’étude ANGEL-MS sera entièrement financée par Servier.
Pour mémoire, dans le cadre du partenariat entre GeNeuro et Servier signé en 2014 . Servier
finance l’étude clinique européenne en double aveugle du GNbAC1 contre placebo CHANGE-MS
(Clinical trial assessing the HERV-W Env Antagonist GNbAC1 for Efficacy in Multiple
Sclerosis.Le principal critère d’évaluation de cette étude de 12 mois est le nombre cumulé de
lésions cérébrales actives mises en évidence par IRM à 6 mois. Les premiers résultats à 6 mois
sont attendus au quatrième trimestre 2017.
ANGEL-MS se déroulera en parallèle des éventuelles Phases III qui seraient lancées sur la base
des résultats de l’étude CHANGE-MS.

À propos de la sclérose en plaques
La SEP est une maladie du système nerveux central (cerveau et moelle épinière) qui touche plus de 2
millions de personnes dans le monde. La SEP est la conséquence de processus inflammatoires
dirigés contre la gaine de myéline, un manchon protecteur qui entoure les neurones, entravant ainsi
leur fonctionnement et pouvant causer leur dégénérescence. Ces lésions provoquant un
ralentissement ou un blocage de l’influx nerveux entre le cerveau et le reste du corps sont à l’origine
des symptômes de cette maladie.

À propos du GNbAC1
Le développement du GNbAC1 est le résultat de 25 années de recherches sur les rétrovirus
endogènes humains (HERV), dont 15 années au sein de l’Institut Mérieux et de l’INSERM, avant la
création de GeNeuro en 2006. Présent dans le génome humain, certains HERV ont été associés à
diverses maladies auto-immunes. Les chercheurs ont ainsi démontré que la protéine toxique Env
issue du MSRV (Multiple Sclerosis RetroVirus) mise en évidence chez les patients atteints de SEP et
notamment au niveau de lésions actives, stimulait les processus inflammatoires via une interaction
avec le récepteur TLR4 de l’immunité innée et bloquait la remyélinisation des neurones. En
neutralisant MSRV-Env, GNbAC1 pourrait tout à la fois s’opposer à ces processus inflammatoires
pathologiques et restaurer le processus de remyélinisation. La protéine MSRV-Env n’ayant aucune
fonction physiologique connue, GNbAC1 disposerait d’un bon profil de sécurité, sans effet sur le
système immunitaire du patient, comme l’ont montré toutes les études cliniques effectuées à ce jour.

À propos de GeNeuro
La mission de GeNeuro est de développer des traitements à la fois sûrs et efficaces contre les
troubles neurologiques et les maladies auto-immunes, comme la sclérose en plaques, en neutralisant
des facteurs causals induits par les rétrovirus endogènes humains (HERV) qui représentent 8% du
génome humain.
Basée à Genève en Suisse, et disposant de centres de R&D à Archamps, en Haute-Savoie, et à Lyon,
GeNeuro compte 28 collaborateurs. Elle détient les droits sur 16 familles de brevets qui protègent sa
technologie.
Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.geneuro.com

À propos de Servier
Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation sans but lucratif,
et dont le siège se trouve en France. S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 148
pays et sur un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros en 2016, Servier emploie plus de 21 200
personnes dans le monde. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation
dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, le diabète, les cancers, les
maladies immuno-inflammatoires et les maladies neuropsychiatriques, ainsi que sur une activité dans
les médicaments génériques de qualité. Etant totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % du
chiffre d’affaires des médicaments Servier en Recherche et Développement et utilise tous ses
bénéfices au profit de sa croissance.
Servier est engagé depuis longtemps en neuropsychiatrie et propose des thérapies nouvelles à des
patients souffrants de maladies neurologiques et psychiatriques. Ses équipes de recherche
investiguent en priorité les causes des maladies plutôt que leurs symptômes. Actuellement, 11 projets
sont à différents stades de développement dans ce domaine, notamment pour soigner la maladie
d’Alzheimer, la dépression sévère, la récupération fonctionnelle après une attaque cérébrale et la
sclérose en plaques.
Pour plus d’informations sur le Groupe : www.servier.fr

Contacts GeNeuro :
GeNeuro
Jesús Martin-Garcia
Chairman and CEO
+41 22 794 50 85
investors@geneuro.com

NewCap (France)
Julien Perez (investors)
+33 1 44 71 98 52
Nicolas Merigeau (media)
+33 1 44 71 94 98
geneuro@newcap.eu

Halsin Partners
Mike Sinclair (media)
+44 20 7318 2955
msinclair@halsin.com

LifeSci Advisors
Chris Maggos (investors)
+1 646 597 6970
+41 79 367 6254
chris@lifesciadvisors.com

Contact Servier :
Direction de la communication externe
Karine Bousseau
+33 1 55 72 60 37
media@servier.com